Yoga et ayurvéda

Le yoga dans l’ayurvéda


Introduction sur le yoga

Le yoga est en Inde partie intégrante de l’Ayurveda. Chaque jour, au lever du soleil nombreux se mettent à cette pratique qui gagne de plus en plus le monde occidental. Mouvements lents, coordonnés, mobilisant tout le corps il permet son harmonisation avec l’esprit.

Il existe plusieurs types de yoga (hâta yoga, Power yoga, Jnana yoga, etc.), nous les décrirons un peu plus loin, mais garder à l’esprit qu’il est préférable pour commencer de bien se renseigner, d’avoir un professeur compétent et de ne pas être dans une classe surchargée de participants. En effet, certaines techniques peuvent être dangereuses si elles sont mal appliquées ou ne vont pas être en adéquation avec vos maux. Par exemple, si vous souffrez d’une hernie discale lombaire, les mouvements en flexion augmentée sont à éviter impérativement. C’est pour cela qu’il est important de trouver un bon professeur, capable de vous dire oui ou non selon les techniques. Dans tous les cas, n’allez pas dans la douleur, quand ça fait mal c’est que vous allez trop loin !

Une fois le bon enseignant trouvé vous pouvez commencer à pratiquer, les premiers cours sont les plus difficiles, mais passé ce cap vous y trouverait un réel bien-être. Rares sont les personnes qui abandonnent le yoga ensuite, cela devient une nécessité que vous pouvez pratiquer seul avec un peu d’expérience.

Les bienfaits du yoga

La pratique du yoga va jouer un rôle sur l’ensemble de votre organisme d’un point de vue physique et psychique. On sait depuis longtemps que les émotions le stress joue un rôle important et influence le corps physique, il est donc important d’agir sur l’un et l’autre. En règle générale le sport participe à la sécrétion d’endorphines qui nous amènent vers un état de bien-être. Le yoga a été tout particulièrement pensé pour agir en symbiose sur le corps et l’esprit. Il vous permettra d’améliorer votre concentration, de réduire votre stress par une détente profonde, il va agir sur votre respiration qui deviendra plus lente, mais plus ample. Physiquement vous gagnerez en souplesse et renforcerez la tonicité de vos muscles.
En Inde, le yoga a une dimension spirituelle, c’est un art de vivre qui s’associe à une hygiène très stricte, une alimentation saine et des pensées positives. Une pratique quotidienne vous aidera à évacuer vos émotions, vous redonnera confiance en vous et vous apprendra à ressentir positivement le monde qui vous entoure.

Les différents types de yoga :
Le hâta yoga

Le hâtha yoga est celui que je conseille majoritairement et est le plus pratiqué en Occident. Ce yoga utilise différentes postures précises et rythmées qui permettent une maîtrise du corps et d’essences. Il existe des postures simples d’autres, plus compliquées, qui vous laisseront une marge de progression importante. En général les postures sont maintenues environ trois minutes pour permettre au corps de s’adapter correctement et de se détendre. Il existe toujours différents niveaux selon que vous soyez débutants ou expérimentés dans la discipline.
Vous l’avez compris, le hâtha yoga est idéal pour commencer à redonner un nouveau souffle à votre corps et votre esprit.

Le karma yoga

En sanskrit karma signifie action, le karma yoga est donc le « yoga de l’action ». Réservé aux plus expérimentés il allie méditation et action pour atteindre ce que les yogis appellent la libération spirituelle. Concrètement on se sert de la vie pratique et des expériences comme point d’appui pour la méditation, là encore c’est toute une philosophie de penser qui va avec cette pratique il s’agit de faire chaque jour de son mieux, de savoir se détacher des résultats de l’action et de savoir rester concentré sur l’action en cours d’accomplissement, et ceci que ce soit dans la pratique du yoga ou dans votre quotidien.

Le Jnana yoga

Le Jnana yoga est basé sur quatre principes, savoir se détacher de ses désirs et des biens matériels, savoir faire preuve de discernement entre le monde réel et le monde irréel, vouloir intensément connaître notre vraie nature et ainsi se libérer de l’ignorance, arriver à une maîtrise de soi mental et physique. Il est très peu enseigné ici et peut parfois sembler extrême, il est souvent pratiqué en Inde par les ascètes qui se détachent de leur famille et de leurs biens pour se consacrer au renoncement, à la spiritualité et la religion.

section ostéopathie
section ayurvéda
section phytothérapie
guide sportif